où l’on avance des hypothèses sur le poème anthropophage (1)

1. le poème anthropophage est un poème élémentaire.

2. un poème élémentaire est un poème débarrassé de ce qui ne lui est pas essentiel.

3. on peut écrire des poèmes élémentaires en se débarrassant de la grammaire.

4. on peut écrire des poèmes élémentaires en considérant chaque mot, chaque geste, comme une pierre.

5. ou mieux : comme un oeuf.

6. poser une pierre ou un oeuf sur une page, un écran ou une scène revient à inviter les lecteurs, spectateurs, à porter toute leur attention aux échos.

7. une pierre (ou un oeuf) posés là devant éveille au mieux – chez son lecteur ou spectateur – tout un monde, au pire un immense néant.

8. le poème anthropophage est un poème élémentaire qui, d’abord, cherche des échos dans les oeufs des autres.

9. je veux dire : dans les mots et les gestes d’autrui.

10. le poème anthropophage est ainsi, dans ses premiers temps, très modeste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s