où de nouvelles hypothèses sur le poème anthropophage voient le jour (3)

où l’on découvre des hypothèses mises à jour, pour la revue immatérielle Ce Qui Secret, en réponse à Chronique de John Abdomen, de Gilles Amalvi.

21. puissamment naturel, le poème anthropophage ne s’enroule pas autour d’un horizon.

22. le poème anthropophage, puissance naturelle déferlant dans le monde, n’érige aucune barrière. à ma connaissance, il n’existe aucune limite à la dévoration du monde. le poème anthropophage, dévorant le monde et les objets du monde, ne connaît pas de repos. une fois lancé, on ne saurait arrêter un poème anthropophage.

23. jamais le poème anthropophage ne dessine de contours définitifs aux objets du monde. le poème anthropophage percerait plutôt les coquilles. casserait les carcans et les cailloux. je ne connais personnellement rien de plus libre que le poème anthropophage. le champ d’action du poème poreux anthropophage reste ouvert.

24. le poème anthropophage aime le goût de la poudre et souffle sur les braises. le poème anthropophage est un élan. en tant que tel il ne cherche ni à détruire ni à anéantir. le poème anthropophage se nourrit du monde et des objets du monde. dans son ventre : des murmures, des éclats de lumière. le poème anthropophage agite, dans sa bouche et la grande pompe des poumons, les murmures et les éclats solaires du monde. le poème anthropophage est un brillant cocktail où l’on découvre le monde en ricochets.

25. le poème anthropophage ne cherche pas à démontrer. ne véhicule aucune thèse. aucune idée. en tant qu’élan vivant, le poème anthropophage est un ventilateur. il brasse les brindilles et l’air. il est un souffle qui s’engouffre.

26. infiniment poreux, le poème anthropophage dévie aisément de sa course. la trajectoire qu’il dessine n’a rien d’une courbe parfaite. infiniment fragile, le poème anthropophage est une fumée noirâtre à l’horizon. ainsi, il n’était pas prévu qu’ici, dans ces hypothèses sur le poème anthropophage, dans les cargaisons de choses, images, mots, sensations, que brassent ces hypothèses, un extrait de Chronique de John Abdomen, de Gilles Amalvi, vienne alimenter l’affaire.

27. un poème anthropophage se conte à petits pas. dix par dix.

28. la modeste tâche du poème anthropophage : être une lumière pâle et incertaine de néon tremblotant dans les lointains. percer un petit trou dans le ciel nocturne. laisser voir d’autres choses. d’autres horizons. empêcher le bétail de vivre dans un enclos.

29. tout dépend de comment on manie le poème anthropophage. en tant que poème élémentaire, naturel et déferlant sur le monde, le poème anthropophage doit avant tout se garder d’arrêter de balbutier. le poème anthropophage est, pour toujours, un élan enfantin.

30. une fois terminé, le poème anthropophage aura tout dit et son contraire. la carcasse du poème élémentaire, anthropophage et dynamique, ne s’embarrasse pas de logique. ses mains découpent et dépècent. son ventre engloutit. sa bouche souffle sur les braises. sur sa langue, le goût de la poudre. dans son véhicule, son vieux camion peugeot, ça détonne. ça agite l’espace. voilà. c’est ça. le poème anthropophage est une agitation de l’espace. le poème anthropophage agite l’immobile. le statique. les ventres ronds des hommes heureux et transparents. le poème anthropophage fait l’inventaire. le poème anthropophage dévie petitement, à sa façon, le cours des choses. on s’engouffre dans un poème anthropophage avec l’envie de cracher. on crache peu pourtant ici sur les choses. on les manie. le visage osseux sorti, en bout de course, du poème anthropophage : assourdissant. neuf. frais. revigorant. certes. mais assourdissant. il faut le dire : il n’y a rien à attendre d’un poème anthropophage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s